Oculus Rift : test et présentation

oculus-rift-test

Le monde de la technologie ne cesse d’évoluer, le casque 3D a fait son entrée par la grande porte. C’est le fruit des durs labeurs de Palmer Luckey, un célèbre passionné des jeux vidéo américain. Au début, il l’a conçu pour sa propre utilisation, mais actuellement ce fameux casque très attendu est arrivé entre les mains des gamers.

La présentation du produit

Concocté par l’entreprise VR, une filiale de Facebook, l’Oculus Rift est un petit casque de performance inégalable, étant donné que c’est le premier système qui a permis de voir la réalité virtuelle sur ordinateur, après des années de développement. Il existe différentes variantes suivant l’évolution de la technologie. Elles renferment toutes des paramètres de qualité et haut de gamme. Suite à plusieurs années de recherche, il a vu le jour par la plate-forme Kickstarter, en 2012. La sortie de la version initiale était en avril 2013, le kit 2 est sorti en juillet 2014 et en mars 2016 est apparue le Consumer version 1. Les finitions varient également en fonction du développement.

L’Oculus Rift dispose de deux écrans OLED ou à diodes électroluminescentes organiques d’une haute résolution de 2 160 x 1 200 pixels au total (par œil : 1 080 × 1 200 pixels), d’une fréquence de 90 Hz et d’une capacité de champ de vision de 110 degrés. Ce casque bénéficie de deux écouteurs intégrés de caractéristique supra-aurale. L’identification de chaque mouvement se réalise sur trois axes avec différentes technologies incorporées telles que le gyroscope, l’accéléromètre et le magnétomètre. Entre autres, une petite caméra infrarouge est branchée directement et discrètement à l’ordinateur via une sortie USB ou une câble HDMI. Une télécommande permet de faire usage de tous les menus de l’application pour le fonctionnement du casque, également de commander une lecture vidéo.

Le test pour l’Oculus Rift

L’Oculus Rift est un bon accessoire pour les jeux vidéo grâce à certaines fonctionnalités. Pour profiter d’une excellente mise en marche de cet appareil, il est impérativement requis d’avoir un PC doté d’une configuration très performante et des éléments haut de gamme. La carte graphique doit être nécessairement au moins Nvidia GTX 970 ou AMD R9 290 et disposer nécessairement d’une sortie HDMI 1.3, d’un processeur équivalent ou plus à Intel Core i5-4590, de deux ports USB3.0 ainsi qu’une mémoire vive d’au moins 8 Go. Quant à son installation, les branchements s’annoncent simples et très pratiques. Il s’agit juste de télécharger un logiciel Oculus pour lancer le programme et un guide étape par étape apparaît, à quand l’Oculus dans l’eSport ?

Outre le design et l’ergonomie du casque à réalité virtuelle, suite à des tests, de nombreux points faibles apparaissent également. Il s’avère que la résolution de l’écran d’affichage est encore faible une fois que les yeux s’approchent de l’écran. Des incohérences chromatiques ont engendrés quelques soucis, qui ont déjà apparus avec Rift dans certains autres jeux vidéo. On constate que des écarts se trouvent entre les couleurs réelles et celles qui sont apparentes, leur valeur a dépassé la limite. Elle est excellente si elle est inférieure à 3, alors que pour cette version d’appareil elle est de 4,7.

test-oculus-rift