Jeu Vidéo Borders : Dans la Peau d’un Mexicain qui rêve de passer la Frontière des Etats-Unis

Borders-Jeu-Vidéo-Frontière-Mexique-Etats-Unis

Immigrés : Un Américain créé un Jeu avec un Message Politique émouvant

Borders-Alvarez-Jeu-Frontière-Pixel-Art

A seulement 23 ans, Gonzalo Alvarez a créé un jeu vidéo pour dénoncer les dangers auxquels sont confrontés les migrants entre la frontière Mexicaine et Américaine. Le jeune homme vit au Texas mais ses parents sont tous deux originaires du Mexique. Eux-mêmes ont dû passer la frontière dans le but de vivre le rêve américain.

A travers son jeu vidéo, l’étudiant en art à l’Université de Lamar, souhaite passer un message qu’il espère mener vers une prise de conscience. « J’ai créé le jeu Borders parce que je voulais m’exprimer sur la situation politique actuelle aux Etats-Unis. L’année dernière, avec la campagne passée, il y a eu beaucoup de haine envers les immigrés ».

 

 

 

 

 

A la place d’un migrant

Dans ce jeu, on incarne un migrant qui veut passer la frontière Américaine. Il faudra tout faire pour éviter les patrouilles armées qui n’hésiteront pas à vous tirer dessus au moindre mouvement. En plus de cela, il faudra trouver de l’eau et de la nourriture pour survivre. Rappelons quand même que le Mexique est un pays où il fait très chaud, vous serez vite déshydraté.

Des squelettes par milliers

Vous pourrez mourir à tout moment et si vous mourrez, votre squelette restera visible par tous les autres joueurs. Ce sont déjà plus de 700 squelettes qui peuvent être dénombrés… Une bonne manière de montrer le nombre de personnes qui sont touchées chaque jour à la frontière Mexicaine.
A l’inverse, si vous réussissez, votre nom reste gravé sur une table comme pour marquer votre survie.

Borders : Un jeu en Pixel Art plein d’Histoire

Pour l’accompagner dans son développement, Jon DiGiacomo, ingénieur et Genaro Vallejo Reyes, graphiste. Il les a tous deux rencontré lors d’un concours de jeux vidéos indépendants appelé « IndiCade ». Ils ont participé tous les 3 au concours et n’ont mis que 7 jours pour le terminer.

Le rendu graphique est digne d’un bon vieux jeu rétro comme on les aime : tout est en pixel art. Un choix pour Gonzalo Alvarez qui voulait qu’on ne se focalise pas uniquement sur le personnage mais surtout dans le Monde dans lequel on essaye de survivre. Oui, on ne s’attend pas à quelque chose très détaillé ni magnifique mais au final c’est le message qui compte.

Le jeu a été présenté lors d’une exposition à New York où les visiteurs pouvaient l’essayer librement. « Peu de personnes éprouvent de la compassion avec ces familles qui recherchent seulement à améliorer leur situation et celle de leurs enfants » a déclaré Gonzalo. Il espère donc que de nombreuses personnes jouent et osent se mettre à la place d’un immigré ne serait-ce que 2 minutes dans sa vie.

 

Si vous voulez tester le jeu, vous pouvez y jouer gratuitement sur le site internet de Gonzalo.

Défions Donald Trump de s’essayer à ce jeu plein d’histoire, il verra peut-être les immigrés différemment…